L’ Âge de Faire

l’Âge de Faire journal de l’écologie active indépendant et grand public, est né de la volonté d’un homme persuadé que l’information est la clé essentielle pour agir efficacement. Il a passé plus de un an en visites auprès de tous les organismes et associations de France, pouvant être des partenaires, pour un projet aussi social qu’informatif, la création du journal indépendant collaboratif, l’Âge de Faire.

L'Âge de Faire

L’Âge de Faire

Site de l’association l’Âge de Faire

L’apparition d’un journal peu cher, qui donne de vraies informations, n’ayant pas subi de modifications de ses molécules nutritives lors de la cuisson, a un goût de bonne cuisine bio comme on les aime. Ce journal est distribué pour la somme de 0,50 euros l’unité, à la discrétion de chaque commanditaire. En effet, pour se le procurer, il vaut mieux devenir distributeur, et en acheter une quantité pré-établie selon un barème qui obéit aux strictes lois de la gestion financière. Comprenez ici que l’expédition de 25 exemplaires chaque mois permet de faire face aux contraintes et contingences de la distribution de manière cohérente. À la discrétion de chaque commanditaire sous-entend que vous pouvez l’offrir à la ronde, sans contrepartie.

L’idée consiste à remplacer l’habituel besoin de gros moyens financiers par des petits investissements en temps, partagés entre individus motivés, des parrains et marraines, soucieux d’agir pour réduire la carence d’information du grand public sur les thèmes que nous savons cruciaux.

Comment peut-on se rendre compte du contenu tant qu’on en a pas commandé un lot ? Ne va-t-on pas être déçus ? Et bien Alain Duez a aussi pensé à mettre un exemplaire à disposition, sous la forme un document au format Pdf (Portable Document Format) disponible sur le site Internet de l’Association L’Âge de Faire.

L'Âge de Faire

Change de look avec le temps

De quoi parle l’Âge de Faire ? Il parle de toutes les alternatives déjà réalisées expérimentées et dont on peut tirer des modèles reproductibles. Qui peut le distribuer quand on est déjà si débordé par un emploi du temps gravement entamé par le travail, par la vie sociale, et les imprévus ? Justement, ce seront des personnes privées d’emploi qui pourront être intéressés pour distribuer, tout en gagnant un complément financier minime certainement, mais pas forcément négligeable.

Particulier ou association, le journal est fourni toujours de la même manière, et sauf si vous avez déjà un voisin ou un proche qui le distribue, vous serez amené à entrer dans un cercle de sympathisants actifs aptes à diffuser de vraies histoires de vies bien plongées dans des alternatives concrètes vécues au quotidien par les personnes et les familles qui en témoignent.

N’y a-t-il pas de difficultés à être un exclus, et devoir payer d’abord un lot de journaux avant de pouvoir les revendre ? Si, justement. Une personne ‘bénéficiaire’ du RMI (Revenu Minimum d’Insertion, attribué sur des bases variables aux personnes n’ayant pas ou peu de ressources) vit le plus souvent avec des difficultés matérielles, aussi comment pourrions-nous mieux faire avancer la diffusion de l’information et le coup de pouce qui peut permettre aux moins nantis de participer aussi dans le cercle des distributeurs ?

 

6 commentaires

  1. Voilà une info intéressante et bien sur formidable de la trouver sur ce site je souhaite longue vie mais ce qui me chagrine c’est la unième édition sur ce sujet par contre la faire diffuser dans la rue c’est génial
    gilbert

  2. il y a tellement de revues sur l’écologie de mouvements d’associations
    vous me direz que c’est la biodiversité et c’est dans ce sens que j’ai adhéré
    et que je la soutiens pour une année
    l’épatou

  3. Il me semble qu’il ne s’agit pas tout a fait "d’un journal de plus (unieme edition)…"
    En effet, sauf erreur ou omission, aucun "Journal de l’ecologie" pre-existant ne tire a plus de 10 000 exemplaires.

    L’Age de Faire a deja un tirage superieur a 50 000, et il vise les 100 000.
    Cela change tout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *