Grippe, peur et gènes, une information bien peu diffusée

On prend les mêmes, on secoue, et on passe le chapeau. Prendre une info qui passe partout, une qui passe très peu, une autre rencontrée par hasard, et on obtient immanquablement un nouveau point de vue.

Mais avant de continuer ce billet, je m’en vais vérifier une rumeur : on aurait contrôlé des véhicules, et désinfecté leurs pneus, sur des barrages dans un département producteur de volailles.

Vérité, ou osé ? Je n’ai pas trouvé o/. Aussi si vous en avez eu écho, n’hésitez pas à faire passer le lien en commentaire à la suite de ce billet, afin de compléter l’info.

Le site de l'Impatient

Le site de l’Impatient

Le nouveau battage médiatique nous martèle de menaces de maladies mortelles galopantes. Pendant ce temps, de nouveaux textes de lois se préparent.

Le magazine Alternative Santé (l’Impatient), informait en Février 2006, de nouvelles dispositions en cours d’élaboration. Ces dispositions ont été présentées à l’insu de la majeure partie du public, il y a un mois déjà, sous forme de projet le 8 Février dernier au Conseil des Ministres.

Editorial de Pierre Dombre, extrait :
Face à l’opposition d’une large majorité de Français aux OGM, le gouvernement prépare, discrètement, des lois pour les imposer ! Selon ce texte, les Monsanto et consorts seraient autorisés à essaimer sur notre sol leurs maïs et leurs colzas, sans risquer la moindre poursuite en cas de contamination de l’environnement, ou d’effets néfastes sur la santé.

C’est tellement gros qu’on ne peut se sentir que navrés en lisant la revue de presse que je vous livre ci-après, par extraits référencées :

Mission d'Animation des Agrobiosciences (OGM)

Mission d’Animation des Agrobiosciences

Le journaliste, Hervé Kempf, explique que c’est une députée des Deux-Sèvres, Geneviève Gaillard (PS), qui a « divulgué » le texte, obtenu « par des voies détournées », et souligne, à l’unisson de l’élue, un manque de « transparence ».

« Le projet de loi fait déjà des vagues », constate Le Figaro. Tout en expliquant que ce texte a été élaboré « en catimini » aux yeux de la députée des Deux-Sèvres, le journal donne en priorité la parole au député du Finistère Christian Menard (UMP), qui traite sa collègue de « schizophrène ».

Le journaliste Marc Mennessier abonde dans le sens du député breton en soulignant « les outrances et les amalgames » de Geneviève Gaillard et des associations anti-OGM, dont les arguments sont qualifiés d’« irrationnels ». Ils « n’en finissent pas de “polluer” ce dossier depuis des années », regrette Marc Mennessier.

Dans Libération, la journaliste Laure Noualhat redoute surtout la pollution génétique, affirmant d’emblée que « planter des cultures transgéniques en plein champ induit forcément une dissémination d’organismes génétiquement modifiés (OGM) dans l’environnement, via les insectes ou le pollen ».
Ne manquez pas de lire la suite (lien sur la capture d’écran).

Sur le forum du site Onnouscachetout.com on a parlé en détail de la problématique OGM en 2004, vu sous l’angle du forcing qui était déjà tenté par certains décideurs pour le faire passer.

 

René Bickel Le corbeau, le renard, et les OGM

René Bickel Le corbeau, le renard, et les OGM

En 2004 également, le site de Attac Morbihan nous parlait des aliments contenant des OGM déjà commercialisés couramment.

Extrait de la page de Attac Morbihan :
Auchan et Géant Casino aiment les OGM (jeudi 16 septembre 2004).
Deux nouveaux produits transgéniques apparaissent sur les étals des supermarchés ! Deux nouveaux produits étiquetés comme étant fabriqués à partir d’OGM ont été découverts par les détectives OGM durant le mois d’août, alors que les vacances scolaires battaient leur plein.

Ce billet est peu fourni en rédaction, et beaucoup en citations. C’est une manière de faire un découpage à travers un raisonnement logique : ceux qui décident, ceux qui détiennent le pouvoir médiatique de fort impact, s’emploient à semer la confusion, en additionnant des indices ténus, et en les élevant au rang de suspicions sérieuses.

La nouvelle/ancienne maladie qui dévale les informations télévisées et radiodiffusées principalement, se répand sur les ondes, au gré d’informations de rumeurs invérifiables. La peste aviaire ne serait donc pas qu’une affaire de poules mouillées ? Les poules ont une température de 38° Celsius, et si on les mouille, et faisons descendre leur température corporelle de 1° Celsius, que se passe-t-il ? Oui gagné ! Elles s’enrhument ! Peste ou grippe, ce n’est même plus la question, lorsque « l’information » s’étend comme un incendie d’été. La peur se répand, plus dangereuse que toutes les calamités.

Animaux contre politique

Cartoon chat aviaire

Cartoon chat aviaire

Pourtant, de sages meneurs avancent tranquillement à travers ce désert de cités empilées emplies de peuples, et surtout, construisent pour le long terme, transmettant pas à pas la connaissance des méthodes les plus éprouvées en matière d’agro-écologie.

Blog de Pierre RABHI

Blog de Pierre RABHI

Pierre Rabhi fait partie des acteurs de l’écologie et de l’humanitaire parmi les plus connus.

Quelques extraits de sa biographie :

A partir de 1981 Pierre Rabhi commence à transmettre son expérience agroécologique et met au point divers programmes de formation en France, en Europe et en Afrique. Sur l’invitation du Burkina Faso, Pierre Rabhi organise le premier programme d’agroécologie qu’il propose comme alternative aux paysans confrontés au marasme écologique (sécheresses) et économique (cherté des engrais et pesticides). Il fonde en collaboration avec l’association du Point Mulhouse le premier Centre africain de Formation à l’Agroécologie.

1988 : Pierre Rabhi est reconnu comme expert international pour la sécurité alimentaire et la lutte contre la désertification, comprise comme tout processus qui porte atteinte à l’intégrité et à la vitalité de la biosphère, et ses conséquences humaines. Il participe à des programmes d’échelle mondiale y compris sous l’égide des Nations-Unies.

1989 : Fondation du Carrefour International d’Echanges et de Pratiques Appliquées au Développement (CIEPAD) avec l’appui du Conseil général de l’Hérault : mise en place d’un  » module optimisé d’installation agricole « , de programmes de sensibilisation et de formation, lancement de nombreuses actions de développement à l’étranger (Maroc, Palestine, Algérie, Tunisie, Sénégal, Togo, Bénin, Mauritanie, Pologne, Ukraine…)

et ainsi de suite, pour conclure, au niveau de l’avancement de ses travaux, sur la création et le développement en cours d’un nouveau lieu d’écologie appliquée, à la Roche / Grâne dans la Drôme.

Les Amanins

Les Amanins

Les Amanins

Grippe aviaire, OGM, Agroécologie, quels sont les liens ?

Que vient donc faire ici l’agroécologie, vous demanderez-vous à coup sûr ? quel rapport avec la grippe aviaire ? Et quel rapport avec les OGM ? Bon sang mais c’est bien sûr, rien n’est expliqué dans ce billet !

La santé, c’est l’alimentation d’abord, la qualité de la pensée ensuite, ainsi que la pureté de l’eau, qui compose plus de 80% de notre corps ! Et que fait l’agroécologie ? Elle préserve l’eau, fournit une activité physique bonne pour la forme, soigne le sol par des méthodes culturales douces pour les microorganismes nourriciers, et produit des aliments pleins de saveurs, et de vitamines !

Et ces pauvres animaux malades, quelle que soit l’origine de leurs troubles, mais qu’ont-ils bien pu manger pour être si malades ?

Tenez-vous bien, selon le Web de l’Humanité, en 2005 Plus de 500 hectares de maïs transgénique à but commercial sont cultivés en France. Au courant, le gouvernement n’en a rien dit. On peut toujours avoir des doutes ? Les oiseaux ne se nourrissent-ils pas de tout ce qu’ils peuvent glaner ?

Alors vraie ou fausse information ? Sans ignorer les risques, sans craindre de danger, les médecins homéopathes sont d’accord pour dire que leurs méthodes leur permettent de faire face avec efficacité pour tout patient nécessitant des soins.

La sérénité des homéopathes

La grippe, aviaire ou pas, n’inquiète pas les homéopathes, habitués à user des moyens en leur possession pour prévenir et guérir la maladie.

La grippe, aviaire ou pas, n’inquiète pas les homéopathes

La grippe, aviaire ou pas, n’inquiète pas les homéopathes

Chasser la peur

En agitant le spectre d’une pandémie aux conséquences désastreuses, on a joué sur les peurs « et les sujets les plus sensibles à l’affolement, continue Laurent HERVIEUX, sont également ceux qui tombent le plus facilement malades. Cela est d’autant plus dommageable qu’en homéopathie, nous disposons de médicaments actifs, en préventif bien sûr et en curatif ».(NdR : importance de la pensée).

Prévention

Rajoutons-en une couche, avec une saine prévention, valable ordinairement face à toutes les maladies pouvant de développer et se propager, et voyons ce que recouvrent deux des titres de la colonne de gauche sur cette dernière page dont vous pouvez voir la capture d’écran ci-dessus.

Grippe aviaire et anis étoilée

Citation : Le Tamiflu, l’antiviral conseillé contre la grippe aviaire (humaine), provient d’une plante : la badiane ou anis étoilé, qui entre avec la cannelle, le gingembre, l’anis et la cardamome dans la composition des « cinq épices » et, sous forme d’anéthol, dans celle du Pastis de Pernod Ricard. C’est à partir de la partie ligneuse du fruit du badanier qu’est extrait l’acide shikimique, le principe actif du Tamiflu (1). Il faut en moyenne une dizaine de grammes d’anis étoilé pour fournir dix capsules de Tamiflu et traiter une personne contaminée par la grippe.

L’anis étoilé est connu des herboristes et des naturopathes. Il est assez facile à trouver dans le commerce.

Grippe aviaire : Renforcer ses défenses

Le rôle du système immunitaire est central. Magnésium, vitamine C et muqueuses en bon état, permettent de l’optimiser.

Citation : Un moral du tonnerre ! En plus de ces nombreux modes d’intervention, le système immunitaire opère en bonne intelligence avec les domaines psychiques et nerveux, l’ensemble ayant donné lieu à une science relativement nouvelle : la neuro- psycho-immunologie qui étudie les interactions entre ces différentes sphères. Relations qui expliquent le rôle négatif de l’angoisse, des peurs et de la dépression sur le fonctionnement immunitaire. Là, se trouve sans doute l’un des secrets de la surprenante résistance des personnels infirmiers et médicaux lors des épidémies. Bien qu’ils se trouvent, alors, en contact fréquent sinon permanent avec l’agent infectieux, ils tombent moins souvent malades que la population générale car ils sont « portés » par la volonté et l’espoir de sauver des vies. À l’inverse, alimenter la peur, sans donner aux individus les informations permettant de la rationaliser et de la maîtriser, a pour effet d’affaiblir leur capacité à faire face à la problématique rencontrée.

Pas de panique, car nous avons du pain sur la planche ! On peut remarquer que certaines des plantes citées, gingembre, cardamome, cannelle, sont les ingrédients qui entrent dans la composition du tchaï, boisson savoureuse à base de lait et de thé, issue du Yogi Tea.

 

L'histoire du Yogi Tea

L’histoire du Yogi Tea

Quand vous en préparerez, n’hésitez pas à en prévoir un peu pour vos animaux de compagnie, qui aimeront à coup sûr une boisson chaude à base de lait. Maintenant que ce billet est terminé, avez-vous visité le lien sous la capture d’écran du site ‘Onnouscachetout.com’ ? Si c’est non, dommage, car vous serez passé à côté d’une série de dessins de l’humorisque Bickel, aussi instructifs que drôles.
Tout de bon, Mélodie.

1 commentaire

  1. Un bonjour de dimanche et un élément vécu par mes parents.

    Ils sont dans le sud. Je ne sais pas si vous vous en rappelez, notre petit village est passé massivement 2 ou 3 jours au 20 heures : le sujet ? la grippe aviaire. En effet, un oiseau a été découvert mort près d’un de nos étangs et les élevages autour avaient (ou non été contaminés, je ne me rappelle plus des détails) vers St Blaise.

    A ce jour, plus de nouvelles: quant à la gripppe aviaire, rien,personne n’en parle pus nulle part, on est au courant de rien
    papa est allé courir à St Blaise dimanche dernier, tout etait réouvert, alors les pneus desinfectés on en est loin!! lol (dixit ma maman)

    A priori, cette maladie est toujours en marche (je ne vois pas pourquoi ca s’arrêterait du jour au lendemain. La camargue est proche et elle même infectée il me semble.

    Ah lala, ma petite ville sera passée pour une fois au 20h 😉 , bof, peut mieux faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *