OGM : la véritable histoire de l’ agression du brave agriculteur

Vous n’êtes pas sans avoir entendu parler de l’histoire des faucheurs d’OGM qui, le samedi 4 novembre 2006, accompagnés du célèbre José Bové, déversèrent de l’eau colorée (avec un produit écologique, il va de soi) dans un silo de maïs OGM pour le rendre impropre à la vente dans les circuits de consommation.

OGM

Une grenade à maïns (hand cornade)

 

À la suite de la publication du billet semences libre et les faucheurs de DRM, Mélodie a cru bon de faire porter un débat relatif à ce billet, sur le forum dédié aux logiciels libres Framasoft.

Un fil de discussion s’est alors engagé entre différentes personnes et, au bout de quelques pages, la discussion s’est fixée sur le sujet des OGM tout particulièrement, donc une discussion entre de tout nouveaux inscrits du forum (coïncidence étrange) plutôt pro-OGM, et d’autres personnes, dont je fais partie, et ne voulant pas de cultures OGM en milieu naturel et non confiné, et dans mon assiette.

Devant la mauvaise foi et l’entêtement de plusieurs participants de ce fil de discussion, de ne voir dans les divers évènements qui sont rapportés dans ce fil sur ce que j’ose appeler la tromperie des OGM, que des actions commando et d’auto-justice, j’enfilais mon costume et partais à la conquête de la Vérité que l’on nous a tous caché, celle d’un pro-OGM, de ce pro-OGM. Voici…

La véritable histoire de l’agression du brave agriculteur par les terroristes anti-OGM.

Par Téthis.

C’était un samedi où il faisait très beau, des nuages clairs passaient dans le ciel et les oiseaux gazouillaient. Un agriculteur comme vous et moi, mesdames et messieurs, faisait tranquillement la sieste sous le noyer, avec sa femme et ses enfants, lorsque soudain un commando de 150 personnes accompagné de journalistes et cadreurs leur sauta dessus et les menaça chacun un glock sur la tempe.

Le hamster dans un geste de bravoure, alors qu’il voulait sauver sa famille, sauta et mordit plusieurs des membres du terrible commando. La valeureuse bête ne survécut pas à son geste héroïque car elle fut abattue par l’horrible commando et leurs armes de guerres terribles et bruyantes.

L’infâme commando se rendit ensuite vers l’entrepôt et y déversa des produit chimiques et même radioactifs dans la récolte de maïs OGM pour tuer toute la population de la France qui comptait désespérément sur cette nourriture pour continuer à survivre.

Les traîtres, les ennemis de la Nation, mirent alors un fusil vide dans les mains du brave homme et effectuèrent un simulacre de désarmement devant les caméras pour la propagande ennemie.

Nous, les héros de la Nation et des industries agro-chimiques, savons ce qui est juste et nécessaire car nous avons la Sacro-Sainte Science à nos côtés.

Le hamster ne vécut pas heureux et n’eut pas beaucoup d’enfants.

La réelle histoire ayant heureusement échappé à la tragédie.

Internet

L’historiette ci-dessus est apparue à la page 13 du fil sur Framasoft. Je l’ai imaginé après en avoir eu assez que des participants refusent d’accepter l’évidence, allant jusqu’à traiter les faucheurs volontaires d’apprentis sorciers à l’heure même où des laboratoires jouent au légo avec l’appareil génétique de végétaux et d’animaux afin de les lâcher dans la nature et nos assiettes.

Il n’y a eu que peu d’arguments exposés en faveur des cultures OGM dans ce fil, et ils m’ont semblé vides : les OGM sont la science, les OGM font des médicaments, et les OGM ne contaminent pas les plantes voisines car le maïs est une plante stérile. On y a aussi appris que Gandhi est un combattant, que l’information sur les culture OGM en plein champs ne regarde pas les citoyens français et que la désobéissance civique c’est bien mais pas contre les OGM. Autant d’absurdités exprimées au nom d’une honnêteté intellectuelle face à la désinformation des mouvements anti-OGM, mais pour y avoir désinformation encore faut-il qu’il y ait une véritable information de la part des pro-OGM, ce qui est moins évident.

De l’action, de l’émotion, du suspense, du troll, mais aucune contradiction solide et étayée pour démontrer que notre terre n’est pas polluée par les industries agro-alimentaires pour leur simple envie d’être à la pointe du progrès technique et biotechnique.

Ce fil de discussion m’a d’ailleurs inspiré pour le dessin de la grenade à maïns (hand cornade), dessin librement diffusable sous contrat Creative Commons BY-SA.

En conclusion
Les méthodes agricoles alternatives ne semblent pas intéresser les pro-OGM. Ceux-ci soutiennent et érigent en vertu une agriculture dépendante de technologies qui amplifient le chemin qu’a pris l’agriculture moderne : le traumatisme de la nature ainsi que l’érosion accélérée des surfaces cultivables.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *