Comment est née MEetS

L’inspiration et l’intuition.

Je marche dans une très grande forêt. A un moment, je vois un mur très grand, très haut. Je ne peux pas voir ce qu’il y a de l’autre côté ni jusqu’où il va, parce qu’il est très, très long. J’aimerai bien voir ce qui se trouve de l’autre côté, mais il est trop haut pour que je puisse l’escalader, et il n’y a pas d’échelle, pas de porte, ni d’autre ouverture. Alors, je pars à la recherche de gens, pour leur demander de me faire la courte échelle. Et vous, comment feriez-vous ?

 

Arbre lumineux

Comprendre

Depuis plus de 30 ans j’ai cherché à comprendre ce qui fait que l’on peut connaître un mal, sa cause, et pourtant ne pas tenter d’y remédier.

J’ai vécu d’abord en ville, près de Paris, puis à 18 ans une première expérience nomade dans les Pyrénées m’a permis de découvrir qu’on peut vivre et penser la vie d’une manière totalement différente, d’une région à l’autre. Il y a des gens négatifs et défaitistes partout, mais aussi des gens formidables, qui découvrent, inventent, réalisent, mettent en pratique des solutions à des problèmes environnementaux, énergétiques, et bien d’autres encore, et les mettent à disposition de tous.

Ainsi, pour mettre en place des projets et faire passer des messages, nous disposons d’une association dotée d’un site internet qui a eu un forum, avec une quinzaine d’inscrits venus un temps soutenir les débuts, qui dispose d’un hébergement professionnel depuis la fin de l’année 2006, et qui bénéficie d’un bon réseau d’amis comportant diverses associations, professionnels, et particuliers. Nous rejoignons ainsi les nombreuses associations prééxistentes qui chacune avec leurs savoirs-faires différents ont commencé à changer le monde.

Origine et buts

Quand ?

Au printemps de l’année 2003, le magazine Les 3 Mondes, produit en Bourgogne, annonçait l’intuition en sujet principal du numéro. J’ai découvert un article de Evelyne Mesquida, vice présidente et fondatrice de l’association humanitaire Femmes Internationales Murs Brisés (Perpignan, 66). Son article commençait par dire Osons! avant de présenter son parcours et les actions de cette association qu’elle avait fondé une quinzaine d’années plus tôt. J’ai osé lui téléphoner, me présenter, et lui parler de l’idée de la création de MEetS. Ce sont les personnes de l’association FIMB qui m’ont les premières offert leurs conseils, et aidée pour la rédaction des statuts de MEetS, ce dont je les remercie.

Durant les semaines suivantes j’ai contacté des personnalités impliquées dans les filières de la bio, dans les projets de villages écologiques, dans le développement de l’écoconstruction entre autres, afin de recueillir une première impression sur des échanges ultérieurs possibles. Les acteurs des différentes catégories étaient tous et toutes, lors de ces entretiens, très concernés par les possibilités que le projet MEetS allait apporter.

Plus tard dans l’année, une rencontre sur le thème de la radiesthésie avait lieu dans le Jura . La rencontre avec Pascal, technicien à l’ONF, a eu lieu durant cette journée de stage, passée avec une dizaine de personnes et un ancien forestier de l’ONF, radiesthésiste. Nous avons appris à repérer dans la forêt les bons endroits pour faire pousser les arbres, en tenant des baguettes de coudrier et de diverses sortes. Par hasard, je lui ai parlé du projet, ça lui a plu, il a dit ‘allons-y!’.

Pascal est devenu secrétaire de l’association et a tenu ce poste durant deux ans

Comment ?

Je suis venue vers l’usage régulier des ordinateurs en surfant sur Internet la première fois en 2003, dans un espace informatique public. J’utilise un ordinateur chez moi depuis deux ans, avec des Logiciels Libres. J’écris ces billets depuis une distribution Linux, sur l’interface de rédaction d’un logiciel libre, qui produit des pages web conformes aux recommandations du W3C. Le site est hébergé par un membre du RHIEN, Réseau d’Hébergeurs Indépendants et ENgagés, réseau constitué de gens qui soutiennent les logiciels libres, et n’hébergent que des sites conformes à une Charte Éthique.

Pourquoi MEetS ?

L’acronyme MEetS fait penser à rencontres, le mot anglais, à let’s meet, rencontrons-nous. L’idée vient de là. Les buts de l’association passent par des thèmes divers pour créer des idées et des énergies nouvelles, en mettant en contact et en juxtaposant les divers courants alternatifs, à travers la communication. Mieux pour faire mieux, Être, à la fois pour le mieux être et tout simplement pour être. La synergie pour être aussi efficaces que possible dans nos divers objectifs.

Les objectifs

L’ Association a été créée pour s’inscrire dans un mouvement de réseaux et de professionnels fonctionnant sur le principe de l’entraide.

Parmi les objectifs, un est particulièrement important, c’est la mise en valeur des actions et des témoignages constructifs. Le but de Mieux Être et Synergie est de communiquer des actions concrètes connues pouvant servir de modèles ponctuels ou quotidiens enviables, avec chaque fois que possible, des témoignages.

Les objectifs à moyen et long terme

D’abord le développement par l’ouverture plus large du forum à de nouveaux amis de l’association, pour la rédaction, l’illustration de billets sur le site, et d’apports techniques.

Ensuite, faire connaitre l’évolution de l’association et son site internet de plus en plus loin, à travers les réseaux associatifs et les réseaux d’amis, afin de partager et de communiquer de mieux en mieux sur les petites clés et modes d’emplois pour un XXIième siècle plus heureux.

Tout le meilleur et mieux, Mélodie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *