Nous vivons un début de siècle qui s’affole, entre des prédictions de désastres et des entités dites humaines, pourtant sans conscience, qui jouent avec les vies des peuples du présent et du futur. La France entre en transe pour l’année électorale, les entreprises communiquent avec force sur tout ce qui est contre les désastres, et divers courants se croisent en portant les senteurs artificielles de discours décalés et démagogiques. Attention : tous les « bios » et tous les écolos qui se disent éthiques ne sont pas authentiques.

Lire la suite de